18 mars 2016



Digoin sur un plateau

Elle a d'abord chiné les bols, assiettes et autres plats portant le joli nom
de Digoin pour les offrir à ses amies collectionneuses, puis à force
de les avoir en attente chez elle, elle a un jour décidé de les 
 garder pour elle, tout simplement. Et voilà comment une
platokaolinophile* de plus se compte parmi nous, et 
on la comprend bien ! Bienvenue au club ! 

plateau digoin 1

Et lorsque le sort m'a désignée pour la gâter l'an dernier,
j'ai pensé à lui broder cet abécédaire et le lui offrir
sur un plateau, tel un clin d'oeil passionné
aux si jolies faïences de Digoin. 

plateau digoin

Broderie au point de croix sur toile de lin bleue,
en 2 fils sur 2, avec des fils moulinés DMC,
 
d'après un modèle paru dans le magazine
De fil en aiguille, H.S. Campagne
Plateau au fond de verre (enlevé
pour les photos) : Casa

plateau digoin 2

Décor de vaisselle chinée : 
saucière Ninette, ravier Malmaison, tasse estampillée 2835

plateau digoin 3 

*platokaolinophile : 
collectionneuse d'assiettes en faïence

(et non pas de plateaux comme on se l'imaginerait)

abracadacraft

PS : MERCI 
à toutes pour vos compliments concernant mon gilet vintage,
je suis d'autant plus ravie de mon choix ! 

Posté par UNFILSURLATOILE - Broderie point de croix - Commentaires [47] - Permalien [#]

11 novembre 2015



11 comme le 11/11 et comme 11 ans de blog

11 ans aujourd'hui que j'ai écrit mon premier billet de blog ! 

Me voilà depuis 11 ans sur ce petit bout de toile, 
prenant plaisir à écrire et poster les photos de tout ce 
que j'aime faire et collectionner, tout à l'image de cette petite
composition éphémère, qui restera malgré tout sur ces pages. 

11 NOVEMBRE

Je me suis souvent demandé ce que ce blog deviendrait dans l'avenir... ??? 
Ce que je sais, c'est que je l'ai toujours vu comme un journal de mes ouvrages
ET un plaisir de partager, je n'ai jamais voulu que cela devienne une contrainte...

Et si j'ai beaucoup moins publié ces 6 derniers mois,
c'est tout simplement par manque de temps, mais je suis toujours
aussi animée du même besoin de "faire", et aussi de communiquer. 

Car il n'y a pas que les blogs dans la vie...

Ni les réseaux sociaux, me dira-t-on sûrement. 
Il paraît même qu'on "a une vie en dehors des réseaux sociaux"... OUF !

C'est vrai, on me trouve aussi sur Facebook (bof, bof...) et puis sur Instagram (là, j'aime mieux). IG a de plus en plus d'adeptes, c'est dans l'air du temps, une réponse au besoin de visuel et d'immédiateté... : une photo, 2 ou 3 mots, 3 ou 4 "hashtags", envoyer et c'est publié... avec à la clé des "likes" et des "comms" dans les secondes qui suivent. Tellement accessible, au creux de la main, que l'on se retrouve à publier non pas sur un fil conducteur, mais sur tous les menus détails du quotidien...  et c'est ainsi qu'à travers des tranches de vie en images sous forme de galerie, on en arrive à connaître la vie de gens qu'on n'a jamais rencontrés ! Un peu fou, non ? aussi fou que même sans tout dévoiler et sans s'en rendre vraiment compte, on raconte sa vie... N'a-t-on pas dit aux débuts d'internet, que ce n'était pas "la vraie vie" ???...

 ça mérite réflexion tout ça ! (pour moi la première !)...  le pourquoi du comment est dicté, je pense, par la tendance, ce nouveau courant, le flux de la vie, que dis-je, ce "flow", qui consiste, dans une vie débordante de sollicitations et souvent compliquée, à se recentrer et cultiver le bien-être dans les petits détails des "simple things" du quotidien, pour en faire des moments "hors du temps", pour se sentir "exister"... Nos aïeux s'étonneraient de ce paradoxe, et en perdraient leur latin, qui plus est avec ce floT anglo-saxon !!!  (oui, oui, je suis pourtant anglophone !)

Mais revenons aux blogs... : 

J'ai lu sur la toile que de ce fait, les blogs, c'est "has been", ça devient ringard... (on doit me prendre pour un dinosaure pour le coup avec mes 11 ans !!) et même que c'est bientôt fini...C'est un réseau comme un autre, et l'un ne remplacera pas l'autre. Certes un billet de blog représente beaucoup plus d'investissement en temps et en énergie dans sa publication, mais il donne la satisfaction de pouvoir y partager TOUT EN DETAILS (multiplicité des photos, gros plans, références, explications, impressions...). Frustrants, de ce point de vue-là, les posts et reposts d'IG, les pins et repins de Pinterest, les partages de FB, les Tweets et j'en passe ! Alors, je suis d'accord avec celles qui ont déjà dit :

"NON à la mort des blogs" ! 

Ce n'est donc pas parce qu'on me trouve ailleurs  
que je viens moins souvent sur les blogs, bien au contraire... !

Et donc je continuerai à venir poster ici, comme depuis
le début, pour le plaisir d'écrire, et aussi pour laisser
une trace, beaucoup plus aboutie et bien moins
éphémère que sur d'autres réseaux...

Et si vous prenez encore plaisir à passer par ici, 
je n'en serai que ravie... motivée non pas par le plus grand
nombre 
de "followers", (quel intérêt franchement ?) mais par le
plaisir de vous avoir donné à lire et à voir un peu de ce que je fais,
et puis peut-être vous donner envie de faire ! C'est ce que j'aime
trouver sur les blogs et autres sites que je visite !

C'était là ma réflexion du jour ! 
Et j'allais en oublier le plus important dans ce post : 
MERCI
à vous d'être là et de prendre le temps de laisser 
des commentaires, en ce monde où l'on court après le temps !

Photo : petits objets qui symbolisent mes passions : broderie traditionnelle et point de croix, cartonnage,
couture, crochet, encadrement, enfance, linge ancien, mercerie ancienne, tricot, vaisselle ancienne.
Certains sont des cadeaux offerts par des blogueuses qui se reconnaîtront. 
Le col en frivolité a appartenu à mon arrière-grand-mère. 
J'ai glissé une cousette de poilu en ce jour de mémoire.

On n'existe pas sans faire.
Simone de Beauvoir

Posté par UNFILSURLATOILE - Commentaires [103] - Permalien [#]