03 juillet 2012



Parure de guipure

 Balade matinale et solitaire sur un village perché...
Arpenter les ruelles dans lesquelles les greniers se sont déballés... scruter les stands installés le long de vieux murs en pierre, au coin d'une fontaine, autour du vieux lavoir, sous un olivier... Ne rien trouver... et puis tout en haut de la dernière
rue, sur le dernier stand, accroché sur son cintre à l'ombre d'un micocoulier,
tomber en pamoison devant un caraco tout en guipure...

  caraco_57 CARACO_64 
 CARACO_70 P1030855
  CARACO_61 CARACO_73

Un ouvrage réalisé par une ravaudeuse Calaisienne, m'a-t-on dit...
(une seule pièce qui se referme devant par de petits boutons pressions)
Je suis ravie qu'il m'aille comme un gant et il sera parfait sur une robe d'été.
En attendant, quelle jolie déco à lui seul sur ce mannequin récemment acquis !

CARACO_58 CARACO_71 CARACO_74 

La guipure - en brin de soie passé autour d'un gros fil tors mais classiquement en coton - qu'elle soit d'Irlande, de Flandre ou du Puy, c'est une broderie sans fond : les motifs recouvrent tout et se tiennent les uns aux autres à l'aide d'un fil de broderie. A ne pas confondre avec de la
dentelle, moins lourde. Le terme sert aussi par extension de langage à désigner les
dentelles antérieures au XVIIIème siècle, utilisées pour les robes de mariées.
Wikipédia

Posté par UNFILSURLATOILE - Trésors chinés - Commentaires [66] - Permalien [#]

18 juin 2012



Sur le chemin des urnes

En attendant l'ouverture du bureau de vote, un détour par une petite brocante
qui se tenait à nouveau ici... Quelques photos dans la foulée, au jardin,
juste avant la visite de deux amies, elles aussi venues chiner
dans les ruelles de mon village :

 17_juin_1 17_juin_3
 17_juin_4 17_juin_2
 17_juin_6 17_juin_5

6 assiettes Digoin fleur Bastia, sans bordure vichy, estampillées "9189", à la teinte rouille surrannée que j'aime tant ! Un compotier Digoin fleur Josiane "9181"(assorti aux pièces déjà trouvées ICI). 3 housses de traversin bordées de dentelle. Une chemise ancienne festonnée et monogrammée.

Si tu es pressé, fais un détour.
Proverbe Japonais

Posté par UNFILSURLATOILE - Trésors chinés - Commentaires [51] - Permalien [#]

06 juin 2012



Petite chine

C'était le mois dernier, deux matins à chiner
 "en passant", en allant à la pâtisserie du village voisin, 
pour un anniversaire, puis un autre matin avant d'aller voter... 

 chine_1 CHINE_4
 CHINE_5 CHINE_2
  CHINE_3 CHINE_6 

Chemise / tunique ancienne, bordée de dentelle, sachets de lavande
customisés de dentelle et monogrammes, bocal Parfait.

Je ne cherche pas, je trouve.

Pablo Picasso

Posté par UNFILSURLATOILE - Trésors chinés - Commentaires [48] - Permalien [#]

21 mai 2012



Du rangement

Fin avril, la travailleuse jusque-là à moitié habillée a été terminée. Ce qui fût l'occasion d'y ranger enfin galons, rubans, dentelles et autres petits effets de mercerie ancienne, pour la plupart chinés, ou reçus d'une blogueuse, ou donnés par mon aïeule,
comme cette boîte à plumetis.

    travailleuse_281    
 travailleuse_298 travailleuse_302 

C'est justement à cette période que G. m'a envoyé de jolies pièces récupérées dans les armoires de son arrière grand-mère... Voilà qui fera un jour l'embellissement d'un ouvrage. Coup de coeur pour les petits carrés crochetés...  

 dentelles_520 travailleuse_295
 travailleuse_290 dentelle_524

Encore merci à toi, je ne pensais pas que tu lisais encore ce blog !

L'ordre : caractère créatif du rangement.
Pierre Dehaye

Posté par UNFILSURLATOILE - Dans mon atelier - Commentaires [59] - Permalien [#]

24 avril 2012



Chronique d'une chine

Que faire quand on se réveille à 6h30 un dimanche matin ? Qui plus est quand il y a brocante au village justement ce jour-là ? Aller chiner bien sûr... Good day... 
Mal m'en a pris : très peu d'exposants, et un vent glaaaacial. Donc retour rapide à la voiture... qu'il fût impossible d'ouvrir : clé électronique à plat... Bad day...
(Et à cette heure-là j'avais plutôt intérêt d'éviter de faire sonner le téléphone à la maisonnée endormie.)
Zut, retour à pieds, bredouille, sous un vent toujours aussi glaaacial...
L'enfer, cette idée d'aller chiner !

Un peu plus tard, après une douche presque bouillante, je me réchauffe avec un café tout en cliquant sur internet... (maisonnée toujours endormie), et là, devant l'ordi, je fis l'expérience d'un rêve éveillée, comme beaucoup d'autres assidues de la blogo ont dû le faire ces derniers jours... ICI (pour celles qui ne l'ont toujours pas fait, passer les 5 premières photos, puis retenir son souffle et surtout rester bien assise !).

 Le paradis existe donc !!! Good day...
Mais bigre, une virée-brocante à Paimpol, ça fait loin... 
N'empêche que, vu sous cet angle-là, ça fait rêver, Paimpol...

La maisonnée se réveillant enfin... je me risque quand même à leur suggérer les côtes d'Armor pour nos vacances de l'été prochain (sait-on jamais ;-). Pour toute réponse, l'ado m'a parlé de Londres "parce qu'il y a les JO", la miss voudrait aller en Espagne, "maintenant que je parle espagnol", et l'homme évoque le Mont Saint Michel "parce que pourquoi commencer par les côtes d'Armor sans avoir d'abord vu ce lieu unique ?"... Oui mais à Paimpol il y a une brocante unique !!!! 
... Et ben, ça ne réunit pas les troupes, mon idée de Bretagne... Bad day... 

Bon, ce n'était pas tout, il a bien fallu aller rechercher la voiture abandonnée au village. Mon mari a eu pitié de moi et s'est dévoué en chevalier servant chauffeur. Midi approchant, le soleil avait percé et bien rechauffé l'air malgré le vent persistant... En descendant, surprise, la place, presque déserte le matin, s'était remplie d'exposants.

J'ai donc dit que je ne rentrerais pas tout de suite (ben oui, autant profiter du déplacement....)  Par contre je ne vous dis pas la mine du chauffeur... (pourtant je ne lui ai pas demandé de me suivre ??? )

Je descends donc, je dis merci (non sans avoir d'abord vérifié que je pouvais ouvrir ma voiture ;-)  et me voilà repartie. Un peu vite quand même parce que l'heure du repas approchait. Good day........

Je suis finalement rentrée avec, pour 3 francs et 6 sous :  
 - un caraco ancien
(avec en filigrane, la trace d'un monogramme "AB"
bien regarder la seconde photo)
- un petit jupon ancien
(aux coquettes broderies anglaises et tout bordé d'un joli feston)

 caraco CARACO_1
 CARACO_2 jupon
 JUPON_1 JUPON_2

- un très grand tablier, à grande poche, en coton naturel,
- deux passoires en fer blanc
(parfait pour l'arrosage des orchidées, finis les filaments d'écorce qui obstruent l'évier
... c'est Mr UnFilsurlaToile qui va être content ;-)

 TABLIER passoires_1
 passoires_2 fragonard

- un plateau à fromage Fragonard
 pour Mamie, car c'est son service... et pour vous, les belles images !

FRAGONARD_1 FRAGONARD_2 FRAGONARD_3
(clic pour agrandir et enregistrer)

et puis, j'avais aussi sous le bras 4 assiettes DIGOIN "Coppelia"...  
Toutes bleues, pas communes. 50 centimes la pile...
alors que la pile d'à côté était à 20 euros... ????
(et même pas belles, les assiettes !)

assiettes
 
 coppelia

Perds une heure le matin, et tu passeras ta journée à essayer de la retrouver.
Richard Whately

Posté par UNFILSURLATOILE - Trésors chinés - Commentaires [54] - Permalien [#]

03 août 2011



Chine sur la côte Basque

Au pied des Pyrénées, le long de l'Adour, ce fleuve gascon qui l'arrose, une jolie bourgade non loin des vagues qui font rage (et des méduses aussi, notre miss en a fait les frais...), où se tenait une brocante sur fond de bord de mer... des peintures, des livres, de la vaisselle, et un stand qui regorgeait de trésors... 
 
 cote_basque_2 cote_basque_3 cote_basque_1
Je me suis amusée à taper l'adresse de la carte sur google... à présent c'est une banque...

Extraordinaire, cette broderie sur tulle, achevée... intacte... Bien m'en a pris d'estimer qu'elle rentrerait pile dans le tambour chiné 3 mois plus tôt... mais très mal m'en a pris, en rentrant, de vouloir la savonner... ce qui lui vaut quelques petits trous à présent ! Ce qui devait être une coiffe orne à présent ma vitrine...

  COTE_BASQUE_11 
 COTE_BASQUE_8 COTE_BASQUE_6
  COTE_BASQUE_9 COTE_BASQUE_10 

 Et puis, encore une chemise ancienne,
de celles qui doublent une robe un peu transparente...

COTE_BASQUE_16 COTE_BASQUE_13
 COTE_BASQUE_15 COTE_BASQUE___ 

Une jolie balade, de beaux souvenirs ramenés dans l'atelier, ... et dans la tête : notamment ce mannequin de couture, bien trop grand pour le glisser dans les valises !

Je voudrais du soleil vert, des dentelles et des théières,
des photos de bord de mer, dans mon jardin d'hiver...

Henri Salvador

Posté par UNFILSURLATOILE - Trésors chinés - Commentaires [45] - Permalien [#]

28 avril 2011



En avril un matin... objets du temps jadis

Une nouvelle brocante au village... Apprendre qu'autrefois il y eût une mercerie, fermée depuis 30 ans... Dénicher le demi-mètre en bois qui jadis dansait entre rubans, galons et autres matières à couper... ainsi qu'un tambour de brodeuse et un dévidoir de tricoteuse, trouvés au milieu d'une multitude de pelotes de cette "Madame Phildar"... Vos objets resteront dans votre village, Madame...

chine_17_avril_10 chine_17_avril_16

Tomber sous le charme de ces deux chemises anciennes, nuisettes aux empiècements finement crochetés... Et pourquoi pas du linge ancien pour les nuits d'été ?
... d'autant plus qu'elles sont restées comme neuves !

chine_17_avril_2 chine_17_avril_5
 chine_17_avril_4 chine_17_avril_6 

Et puis se dire que bien des sauces ou autres crèmes anglaises ont dû couler de cette faïence craquelée, peut-être Digoin ? (inscription "Lunéville"), aimer le bleu si particulier (bien que peu fan de bleu, pourtant !), la délicatesse des fleurettes et l'élégance de la verseuse... 

chine_17_avril_11

Dingue de Saucières ? (récisalsuphile !), celle-ci n'étant pas la première... A suivre... En attendant, impossible d'y voir des sauces de gigot ! A mon goût, elles sont faites pour des douceurs telles que crème anglaise, crème fouettée, cream tea....... Et à propos... ce mug sera parfait pour le thé de ce vendredi devant la télé... 

  chine_17_avril_13 chine_17_avril_12
  mug chine_17_avril_15

Mieux vaut un instant en avril que tout un long mois en automne.
Adam Mickiewicz

Posté par UNFILSURLATOILE - Trésors chinés - Commentaires [69] - Permalien [#]

10 août 2010



Quichenotte et autres coiffes

Visite d'un marais salant sur l'île de Noirmoutier. Un saunier en pleine récolte,
commentée par sa compagne avant de goûter les différents sels arômatisés.

visite_sel_2 marais_salin_5 visite_sel sel_4
cliquer pour agrandir

Et puis leur petite échoppe de gros sel, sel fin et fleur de sel...

vente_sel

Les sachets sont remplis sur place par leur charmante ascendante : enchantée de vous faire humer les différents arômes proposés, se plaisant à raconter son expérience du métier, pimentée d'anecdotes et ponctuée d'éclats de rire... aussi dévouée que ravie de poser avec les touristes... une personne on ne peut plus affable dont la joie de vivre ne laisse pas indifférent... pas moins que sa coiffe :

dame___la_quichenotte_1 dame___la_quichenotte_2   

Mon seul regret une fois éloignée fût de ne pas avoir pensé à lui en demander le nom... mais un peu plus loin, à la Guérinière, réponse dans un musée des traditions : c'est une Quichenotte, dont la forme très enveloppante sur le front, la nuque et les oreilles permet une protection efficace contre l'ardeur du soleil lors des travaux agricoles :

QUICHENOTTE

Dans ce musée, d'autres coiffes Vendéennes :

    musee_1 musee_2
     musee_12 musee_13 

... des bonnets de baptême et autres effets des grands jours :

musee_4 musee_3 musee_5
musee_15 musee_14

... et quelques autres objets choisis...

musee_7 musee_8
musee_10 musee_11 musee_9

Le dévouement est la plus belle coiffe d'une femme.
Eugène Labiche

Posté par UNFILSURLATOILE - Ici et ailleurs - Commentaires [35] - Permalien [#]

12 mars 2010



Elle brodait...

... des monogrammes et des jours sur des draps...

drap

 

 

drap_jours

ou sur des taies...

2_taies

taie_1

monog_BL_blanc

broderies_jours_sur_taie

ou encore sur des housses de couette...

housse

broderies_linge_ancien_019

... des porte-serviette...

porte_serviette_1

porte_serviette_2

... des napperons...

napperons   

... des pochettes...

olivier

... pour son Epoux, et pour Elle... 

yvonne

Elle marquait son linge comme sur ce drap usé en son centre,

monog_BL_rouge

dans lequel je coupe pour coudre des pochons, comme celui-ci...

Elle s'inspirait de son encyclopédie d'Ouvrages de Dames,
et elle a pris le soin de transmettre le fruit de son travail, ce jour-là.

Elle aurait eu 94 ans aujourd'hui...

d_tail_napperon

Le linge survit à la brodeuse, seul endroit où se perpétue son nom.
Yvonne Verdier

Posté par UNFILSURLATOILE - Dans mon atelier - Commentaires [62] - Permalien [#]

24 juillet 2009



Honorée par Contes de Fées

Il y a quelques jours de cela, je recevais un mail de Marlène,
auteur du blog Conte de Fées, avec une photo en PJ :
"Je ne brode pas, mais toi, si. J'ai donc pensé que ce petit livre pourrait t'intéresser. Il a appartenu à mon arrière-arrière grand-mère... Alors si cela te dit et si tu penses en avoir l'utilité, je te l'offre. Il sera aussi bien dans des mains amies qui lui redonneront vie"...

Et quelques jours plus tard, un vrai contes de fées dans ma BAL :

P1070881

Alphabet de la brodeuse, éd. Th. de Dillmont, Mulhouse. Actuellement ré-édité chez L'Inédite.
Avec bonheur, j'ai feuilleté ce trésor ayant appartenu à son aïeule :
(il honore mon étagère de trésors aux côtés de l'ouvrage ayant appartenu à ma grand-tante)

P1070888 P1070884 P1070885
P1070886 P1070883 P1070887

Avec ravissement, en l'ouvrant, j'ai aussi découvert ce livret Sajou (n°108) :

P1070882

Mais l'enveloppe contenait aussi des pièces de linge provenant
de son aïeule, qui de toute évidence aimait les mouchoirs brodés
(comme ma grand-tante, d'ailleurs !) :

P1070892

... des dentelles, toutes plus précieuses les unes que les autres...

P1070891

... et puis cette pièce, une merveille de finesse et de dextérité...

P1070890

Quelle ne fût pas mon émotion de me trouver ainsi choisie comme la gardienne de ces trésors du passé... Je ne sais comment remercier Marlène de me les avoir confiés... quelle touchante attention...

P1070889

Certes, Marlène affirme ne pas broder, mais elle n'en est pas moins créatrice pour autant : des bijoux d'un raffinement sans égal (notamment pour les mariées) naissent de ses doigts... ICI...
Et puis LA, ce sont les bijoux fabriqués par sa fille...
La famille de Marlène... une famille de fées...

Je ne tiens pas pour sage celui qui ne veut ajouter foi aux merveilles
de ce monde comme sont les fées.

Jehan d'Arras

Posté par UNFILSURLATOILE - Echanges, présents... - Commentaires [38] - Permalien [#]